La gestion des flux logistiques, une clé de la réussite de la chaîne de production

Les flux logistiques correspondent à toute une série de processus, allant de la fabrication du produit jusqu’à sa mise sur le marché. Dans toute optimisation dans ce domaine, la gestion de flux logistique constitue un volet management très important. Des chaînes dynamiques, agiles et fiables contribuent nettement à mieux coordonner les activités d’une entreprise, à n’importe quel niveau du système de production.

Gestion des flux logistiques : définition

La gestion de flux logistique est une démarche comprenant le pilotage, la supervision et la coordination des activités menées depuis la fabrication jusqu’à la distribution des produits. L’objectif de ce processus est de diminuer les gaspillages de ressources et de temps, en éliminant les actions à valeur ajoutée moindre ou nulle. Dans la pratique, cette opération concerne deux catégories de flux logistiques : les flux internes et externes. Dans le premier cas, il s’agit des mouvements impliquant les composants et matériaux exploités dans la chaine de production. Quant aux flux externes, ils se divisent en 2 types : l’approvisionnement et la distribution. Le premier renvoie à l’utilisation des consommables et des matériaux qui circulent entre l’entrepôt et le fournisseur. Le second concerne les processus en aval de la chaîne de production, ainsi que la circulation de produits semi-finis ou finis entre l’entrepôt et les clients finaux.

En somme, toute société qui souhaite fidéliser ses clients et accroître sa compétitivité et sa productivité a tout intérêt à optimiser sa chaine logistique. 

Avantages d’une bonne gestion de flux logistiques

Bien gérer ces flux logistiques peut avoir des impacts très positifs sur les divers maillons de toute la chaîne logistique, dont la coordination est favorisée. Cela contribue considérablement à optimiser les phases d’entreposage, de transport, de livraison et bien d’autres encore.

En adoptant une meilleure gestion des flux logistiques, vous allez d’abord optimiser la gestion de stocks au sein de votre entreprise. En effet, un bon management de flux de la chaine de production favorise les échanges d’informations. De ce fait, il y a moins de risques d’excès de stocks ou au contraire, de rupture, qui impactera sur la rentabilité et les recettes. Ainsi, l’entreprise dépensera moins de frais inutiles tels que le sur-stockage des matières premières. Comme pour tout ce qui se rapporte aux stocks, la gestion de flux logistique est un levier d’action pour réduire les coûts et budget alloués au transport des marchandises. En conséquence, compte tenu de ces impacts indéniables sur tout le volet supply chain, le flux logistique est un élément que les entreprises ne doivent jamais négliger.

Les diverses méthodes de gestion des flux logistiques

Pour gérer au mieux tout le flux logistique, il faut avant tout adopter la stratégie la plus appropriée. Une des méthodes, appelée flux Push, consiste en la fabrication des produits en faisant preuve d’anticipation face à la demande des clients. Dans cette optique, l’entreprise va se baser sur les commandes antérieures et observer le contexte du marché. De cette manière, les délais de livraison pourront être réduits, mais les incertitudes sur l’écoulement de toute la production subsisteront. Par ailleurs, en adoptant cette stratégie, il y a toujours des risques liés aux pénuries ou au sur-stockage.

Autre stratégie : le pull de gestion de flux logistiques, ou « make to order », qui s’oppose complètement à la première méthode. Elle permet surtout de limiter énormément le gaspillage. Par ailleurs, le flux tendu est une méthode qui regroupe les avantages liés à la fois au flux Push et au pull de gestion. En effet, il se base sur un processus de production visant à satisfaire la clientèle juste à temps. Autrement dit, l’entreprise n’entame la chaine de production que lorsqu’il y a une demande. 

La plateforme logistique : un outil indispensable pour toute entreprise
5 choses à savoir sur le dédouanement des marchandises